Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
Le 11/05/2019
Faune

Une colonie de chauve-souris, des murins à oreilles échancrées, vient chaque été mettre bas sur l'île de Porquerolles.

Elles sont arrivées dans leur gîte de reproduction d'été ce samedi 11 mai !

Durant l'hiver les murins à oreilles échancrées hibernent dans des endroits où la température est stable et l'humidité élevée. Lorsque l'été arrive, la colonie se scinde en deux. Les femelles partent de leur côté chercher un endroit chaud et où la nourriture est abondante afin de mettre bas et d'élever leur unique petit, et les mâles se cherchent un nouvel abri.

Parmi les 11 espèces présentes sur l'île de Porquerolles, le murin à oreilles échancrées se caractérise par son pelage roux d'apparence laineuse ainsi qu'à l'échancrure sur le bord extérieur de ses oreilles. Cette espèce de chauve-souris mesure de 6 à 10 centimètres, pour une envergure de 24 centimètres, et pèse entre 8 et 15 grammes.

 © M.E.D.D.T.L.
© D. Aupermann

Lorsqu'elle arrive sur l'île de Porquerolles, la colonie femelle de murins à oreilles échancrées se répartit en deux sites : une partie s'installe dans une ruine à l'est de l'île, et l'autre dans la tour de la maison de Parc, au cœur du village. Cette tour a été créée exclusivement pour cette colonie suite à la destruction en 2002 de la cave à vins qui leur servait de gîte et une caméra a été installée afin d'observer les mères et leurs petits en temps réel. Alors venez faire un tour à la maison de Parc !

Ces deux gîtes de reproduction font l'objet d'un suivi annuel par les agents du Parc national de Port-Cros.

Sur les 34 espèces de chauves-souris observées en France métropolitaine, 14 ont été recensées sur les îles d'Hyères. Toutes ces espèces sont protégées au niveau national et international. Malgré ces protections, les scientifiques observent un déclin des populations, en raison, entre autres, de la perte d'habitat, de l'utilisation de pesticides et de la pollution lumineuse. Ainsi, si par hasard vous voulez traiter votre charpente ou votre jardin, minimisez les produits toxiques si vous voulez préserver le seul mammifère volant. Et pensez-y : une chauve-souris mange en moyenne 600 moustiques par nuit, le plus efficace des antimoustiques !