Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
2019
Sites 
Mer
Thème 
Sciences humaines

Résumé. Le bassin méditerranéen est reconnu comme un « point chaud » de biodiversité
soumis à de fortes pressions anthropiques. En domaine marin, les habitats coralligènes
participent grandement à cette biodiversité et leur situation côtière les rend accessibles aux
hommes. Ces habitats fournissent des services écosystémiques, c’est-à-dire des services
source de bien-être humain. La compréhension des services fournis par les écosystèmes est
essentielle pour soutenir l’utilisation durable et la préservation des écosystèmes. Les habitats
coralligènes sont encore peu étudiés en termes de services fournis. Cette étude présente
une approche originale à l’échelle locale pour étudier les services fournis par les habitats
coralligènes de deux sites marins contrastés en terme de pression anthropique : la Baie de
Marseille (anthropisée) et le Parc national de Port-Cros (sous pression humaine minimale).
Cette thèse présente : (1) les services écosystémiques rendus par les habitats coralligènes,
(2) une évaluation économique à une échelle locale des services les plus évidents, et (3) les
problématiques rencontrées lors de l’application du concept de service écosystémique dans
une perspective de gestion du milieu.
Le premier chapitre de la thèse porte sur l’identification et la caractérisation des services
rendus par les habitats coralligènes dans les zones d’étude. Les résultats sont basés sur les
avis de 43 experts. Quinze services potentiellement fournis par les habitats coralligènes ont
été soumis à l’avis des experts pour validation et classement selon leur importance pour le
bien-être humain. D’après les experts, si les fonctions écologiques de support sont considérées
comme des services écosystémiques alors c’est la catégorie de service la plus importante.
Parmi les 3 catégories de services restantes, ce sont les services d’approvisionnement et
les services culturels qui sont ensuite les plus importants. Les services de régulation sont
l’objet d’un manque de connaissances. Malgré la différence de pression anthropique, cette
étude n’a révélé que peu de différence dans la nature des services fournis entre la baie
de Marseille et le Parc national de Port-Cros, c’est plutôt la qualité de service fournis qui
diffère. L’approche à l’échelle locale a mis en évidence le besoin d’un cadre référentiel pour
déterminer l’existence de services : par exemple l’échelle géographique et temporelle, les
types de bénéfices (i.e. domaine du loisir versus professionnel) et les caractéristiques des
bénéficiaires (local ou global, directs ou indirects).
Dans le deuxième chapitre, le concept de la cascade de service écosystémique d’Haines-
Young & Potschin (2010) est appliqué aux services d’approvisionnement. En focalisant la
cascade sur le service d’approvisionnement en corail rouge, je présente un schéma détaillé
qui remet en question certaines composantes de la cascade en 5 niveaux (entités structurelles,
fonctions, service, bénéfices, valeurs), en particulier les relations entre les niveaux entités
structurelles et fonctions qu’il est difficile de représenter en « cascade » suggérant un lien
hiérarchique de causalité à sens unique. Le concept de la cascade aide à identifier ce qui est
mesuré ou évalué en associant des indicateurs potentiels à chaque niveau de la cascade.
Les indicateurs classiquement utilisés pour évaluer la biodiversité ou l’état écologique ne sont
pas suffisants pour l’approche de service écosystémique car ils ne prennent pas directement
en compte l’intérêt de l’Homme. Le concept de la cascade met en évidence les relations
de dépendance entre les niveaux de la cascade et la nécessité de mesurer ces niveaux de
dépendance. Dans une approche de service écosystémique, la gestion des écosystèmes
doit prendre en compte ces relations de dépendance pour répondre aux divers objectifs de
gestions tels que la soutenabilité du service, l’arbitrage entre services et la justice sociale.
Dans le troisième chapitre l’importance du coralligène pour l’activité récréative de plongée
sous-marine dans la région de Marseille est mise en évidence. Plusieurs études suggèrent que
le coralligène est l’un des paysages préférés des plongeurs parmi les paysages sous-marins
méditerranéens. Cette étude analyse l’effet de la présence de coralligène sur le choix d’un
site de plongée. La contribution majeure de cette étude est d’apporter des données réelles
de fréquentation des sites de plongées contenues dans les fiches de sécurité fournies par
8 structures de plongée pour les années 2014 et 2015 : date et lieu de la sortie, profil des
plongeurs et paramètres des plongées. L’analyse des 6 924 palanquées (soit 13 910 plongeurs)
confirme que la présence de coralligène a un effet positif sur le choix d’un site de plongée tandis
que le niveau des plongeurs, leur objectif de plongée (formation ou exploration) et la protection
du site aux vents dominants sont des contraintes qui n’impactent pas significativement le
choix du site de plongée. Ainsi, ce dernier est effectué en fonction d’autres paramètres de
type attraits plutôt que contraintes. D’après l’échantillon, le coralligène est l’intérêt paysager
qui impacte le plus significativement le choix du site, et ce de façon positive.
Le dernier chapitre de la thèse est une étude des préférences déclarées dans les secteurs
géographiques de Marseille et Port-Cros concernant les services rendus par les habitats
coralligènes, grâce à la méthode des choix discrets. Ce dernier volet comprend une étude
de l’impact de la connaissance initiale et de l’apport d’information dans la formation des
préférences. Nous avons observé que le coralligène est méconnu par 75% des individus
de l’échantillon. Le test de connaissance a révélé un écart non négligeable entre ce que les
répondants pensent savoir et ce que le test a révélé de leur niveau de connaissance. Les
préférences déclarées sont en faveur de la préservation des habitats coralligènes prioritairement
par rapport aux usages. Parmi les usages proposés, c’est le potentiel de découverte (usage
futur incertain) qui est préféré, puis l’activité de plongée. L’activité de pêche est perçue
par certains répondants comme une menace et cela se reflète par un consentement-àpayer
(CAP) faible, voire un refus. L’impact de l’information sur la formation des préférences
individuelles s’est avéré complexe et inattendu : d’après notre échantillon c’est l’interaction
de l’apport d’information et du niveau de connaissance initial qui impacte le CAP. Chez
des individus peu informés, on observe des CAP plus forts que chez les individus ayant
reçu de l’information supplémentaire. En revanche, parmi les individus ayant un niveau de
connaissance initial supérieur, on observe des CAP plus faibles chez les individus ayant reçu
de l’information supplémentaire. Nous n’avons pas observé d’impact significatif des attitudes
environnementales, du revenu ou du sexe sur la formation des préférences individuelles.

Mots-clés : habitats coralligènes, services écosystémiques, évaluation économique,
Marseille, Port-Cros.

Auteurs 
THIERRY DE VILLE D’AVRAY Laure
Editeur 
Parc national de Port-Cros
Nombre de pages 
2
Référence 
Sci. Rep. Port-Cros Natl. Park, 33: 237-239 (2019)